Parfaire l’accueil en stimulant les sens

31 mai 2017

Créer les conditions d’un accueil idéal passe de plus en plus souvent par la stimulation des sens. Il s’agit d’une démarche plutôt maligne car les sens se laissent facilement manipuler. En ce qui vous concerne, la technique est-elle efficace ? Cet article vous en dit plus à propos des cinq sens et passe en revue quelques exemples de manipulation.

La vue

On associe l’orange à l’énergie et à la créativité, le bleu à la sérénité et le rouge à la passion et au danger. Le vert évoque le changement, tandis que le violet appelle à la connaissance et à la méditation. Même si la perception des couleurs est propre à chaque individu, les marketeurs utilisent le code couleurs comme outil de marketing. Et ça marche ! En matière de jouets, les enfants sont attirés par les couleurs primaires (jaune, rouge et bleu), tandis que les adultes associent ces couleurs au meilleur prix. Pour vous en convaincre, examinez le logo d’entreprises telles que Wibra, Zeeman, Ikea, Lidl et McDonalds.

L’odorat

L’odorat est le seul sens qui permette au cerveau de devancer la pensée. Le nez est capable de percevoir plus de 10 000 odeurs différentes qui stimulent nos émotions. Ce phénomène est largement exploité afin d’améliorer la qualité de l’accueil en entreprise. Exemple : la chaîne d’hôtels Holiday Inn a instauré une expérience olfactive dans un grand nombre de ses établissements. Dans le lobby et au bar règne une odeur de rose qui évoque le mariage, tandis que les salles de réunion sentent le cuir, une odeur destinée à créer une atmosphère de luxe et de convivialité.

Le goût

Lorsque Heinz, le maître incontesté du ketchup, s’est mis en tête de lancer une version verte et une version bleue de sa célèbre sauce tomate, le consommateur n’a pas adhéré et les produits ont été retirés de la vente après quelques mois à peine. Cela prouve que les gens ne goûtent pas uniquement avec la langue, mais que d’autres sens interviennent dans la perception gustative. C’est ainsi que 80 pour cent de ce que nous goûtons passe par notre odorat.

Le toucher

Nous sommes nombreux à préférer une boisson servie dans une jolie tasse en porcelaine ou dans un verre adéquat, plutôt que dans un gobelet en plastique. De la même façon, il est plus agréable de patienter confortablement installé(e) dans un canapé en cuir que sur un vulgaire tabouret. L’expérience sensorielle et émotionnelle liée au toucher, au goût et à l’odorat dépend de l’hémisphère cérébral droit. Les entreprises qui mettent ces sens en valeur engrangent une clientèle recherchant une relation à long terme.

L’ouïe

Le son fait partie intégrante d’un accueil réussi. Il doit donc correspondre aux attentes des visiteurs. Ainsi, passer une musique assourdissante dans un restaurant haut de gamme est inapproprié. L’importance du son est clairement mise en évidence dans cette vidéo incitant les architectes et les designers à être plus attentifs à « l’architecture invisible du son » (https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=y5nbWUOc9tY).